Daisetsuzan – 6ème jour

Retour sur le sommet du Tokachidake pour la descente en longeant les deux cratères actifs. Très belle balade dans un environnement volcanique décidée ce matin.

Nuit et départ

Regard en arrière sur le chemin pour le sommet de Tokachidake

Pendant la nuit, fréquentes odeurs de soufre.

Réveil vers 1h du matin. Impossible de me rendormir, je ressors la carte et il n’y a pas à dire, ce chemin avec les 噴火口 (cratères) m’intrigue et j’ai vraiment aimé cette traversée du volcan. Il sera certes plus éprouvant mais semble plus intéressant que celui initialement prévu pour terminer à Tokachidake onsen (j’ai laissé tombé le sommet Furano, il faut pas tirer le diable par la queue). L’air est frais, peut-être que le ciel est dégagé. Eh oui ! Pas un nuage dans un ciel magnifiquement étoilé et la Voie Lactée se détache nettement. Un ciel de montagne sans pollution lumineuse, cela faisait une éternité que je n’avais pas vu un tel ciel.

Je me rendors et me réveille aux alentours de 4h. Je range rapidement sac de couchage et matelas, histoire de précipiter le départ. Grand ciel bleu avec un peu de nuages et de brume à l’horizon. C’est décidé, je vais donc refaire le volcan. Beau lever de soleil.

A nouveau sommet de Tokachidake

Que de chemin parcouru : Mont Oputateshike au 1er plan, Asahidake et Daisetsuzan au fond à gauche.

Je suis le premier à partir vers le sommet. Marche tranquille, plus agréable que la veille. Sommet atteint sans problème dans des temps proches de ceux de la carte. Il n’y a qu’une personne au sommet, une dame, je ne sais même pas si elle me voit. Superbe vue, dégagée à 360.

  • deux cônes volcaniques qui fument.
  • un petit dome noir où passe le chemin de retour
  • l’espèce de cirque au pied de Bieidake avec derrière le sommet de la veille et au loin Tomuraushidake
  • le plateau et paysage volcaniques traversés hier
  • plaines et montagne verte
  • chemin fait ce matin

Par contre, le sommet est pollué de guêpes, à la différence d’hier, peut-être à cause du soleil. C’est une plaie et cela m’incite à descendre plus vite que prévu. Les gens commencent à arriver.

Descente volcanique

Le cratère le plus actif (62-II)

Descente directe selon la ligne de plus grande pente. Puis sur la droite avec toujours beaucoup de pente, c’est long et surtout beaucoup de roches volcaniques gênant la progression.

Superbe vue sur les 2 cônes actifs, surtout celui de gauche qui fume à l’intérieur et aussi sur son bord extérieur gauche (finalement, que je voyais ce matin depuis le chemin).

Chemin assez plat et facile sur le dôme avec du sable grossier volcanique bien tassé. Vue impressionnante sur le sommet qui a du en découragé plus d’un en arrivant ici.

Puis à nouveau très longue descente avec des roches volcaniques. Le temps a changé, le ciel se voile puis devient tout blanc. Peut-être parce que je suis en plus basse altitude. Petit descente brutale, traversée de la rivière pour arriver à l’abri d’urgence (donc fermé).

Dernière partie de la descente

Tokachidake

Le chemin devient plus large, comme pour être emprunté par un véhicule 4×4 et comme pavé par des pierres, pas forcément agréable à marcher. Bifurcation à gauche puis petit chemin à gauche qui s’enfonce dans la forêt. Je m’attendais à une petite balade sympa comme final, et bien non. Quelques groupes de rochers à traverser, quelques passages boueux ou d’immenses flaques d’eau, une rivière à traverser, … le seul point positif est que les sasa ont été coupés.

Un peu de tristesse dans la descente car cette balade se termine. J’ai passé du temps à trouver le bon matériel, à voir ce que je pouvais faire, organiser les transports, … et voilà c’est fini. Déjà.

Fukiage

Fukiage

J’arrive à Fukiage en traversant le terrain de camping, puis le bâtiment qui gère le camping et le onsen.

Cela ne coute que 2600 yen (onsen inclus) alors que le camping coûte 500 yen et chaque entrée au onsen coûte 600 yen.

L’employé m’explique le fonctionnement, me montre les chambres (style Youth Hostel avec 2 x 3 x 2 lits superposés mais lits plutôt larges et intimité grâce à un rideau et aussi une étagère à disposition pour poser son sac), une cuisine commune, … c’est décidé je reste ici, ce sera plus simple pour le lendemain et je pourrai faire le ménage dans mes affaires.

Premier objectif: me décrasser et direction le onsen. 2 bouteilles de lait bues avec délectation avant de me laver et rentrer dans les eaux chaudes. Quel plaisir. 2 bains à l’intérieur : un en pierre d’une température supportable, un en bois trop chaud. Un sauna non essayé. 2 bains à bulles. 3 rotenburo de température croissante, le premier est juste parfait.

Pour le midi, la première gorgée de bière pression est juste phénoménale. Je préviens mes proches que j’ai fini cette randonnée. Dehors, avec le soleil et une légère brise, je lave la tente et les chaussures, et mets le tout à sécher dans la salle dédiée (感想部屋). A nouveau onsen, puis softcream.

Retour sur Tokyo

Tokachidake depuis l’avion

Le lendemain matin, il pleut. Bains chauds. Longue durée au rotenburo d’où on voit les fumerolles du volcan. La température est idéale et c’est sympa avec la pluie et la fraicheur matinale.

Bus de 10:01 jusqu’à Kami-Furano puis bus jusqu’à l’aéroport de Asahikawa. Et avion pour Haneda. Je suis assis côté gauche, et l’avion longe la chaîne de Daisetsuzan, je distingue nettement le Tokachidake. Demain soir, je prendrai l’avion pour Paris.

 

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Traversée du Daisetsuzan (Japon) - 6ème jour   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Daisetsuzan – jour 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *