Villes fantômes

Face à l’abondance de ce nouveau monde, les européens se sont permis beaucoup de choses et se sont servis. A l’issue d’un court passage, ils n’ont laissé que la désolation et les cimetières invisibles des indigènes et de la nature originelle (animaux, plantes, arbres, …). Sitôt les ressources surexploitées jusqu’à leur épuisement, ils ont abandonné leurs villes et villages d’un temps. Quelques villes et villages fantômes sont encore là pour témoigner.