Manchots et gorfous

Voici les différents manchots que j’ai eu l’occasion d’observer durant mon voyage. Pour en savoir plus sur les manchots, je vous conseille mon site www.manchots.com.

Les navigateurs portugais furent les premiers occidentaux à apercevoir des manchots. On soupçonne que Bartolomeu Dias avait aperçu des manchots du Cap lors de son expédition en 1487-88 jusqu’au cap de Bonne Espérance. La première relation écrite de manchots (du Cap) provient de Vasco de Gama qui rejoignit l’Inde en contournant l’Afrique en 1497-99.

En 1519, Magellan a également vu et décrit des manchots en Terre de Feu. Lui et son équipage furent étonnés de voir ces drôles de “canards” sans aile mais cela leur permit d’en ramasser une grande quantité avant de partir à la découverte de l’océan Pacifique.

Les manchots comporteraient 17 ou 18 espèces (les avis différent selon les scientifiques). Certes, on les trouve en Antarctique et dans les îles subantarctiques, mais également en Patagonie, dans le sud de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud, sur la côte du Pérou et même dans l’archipel des Galápagos.

Il peut être surprenant que des manchots habitent des régions situées sur l’Equateur telles que les Galápagos. Même si la température de l’air peut être élevée, toutes les colonies de manchots sont situées à proximité de courants marins froids (riches en aliments).

La plus petite espèce vit en Australie, la plus grande est le manchot empereur qui vit uniquement sur la banquise de l’Antarctique.

Je ne cacherai mon admiration pour ces oiseaux et mon émerveillement à les voir vivre en colonies. Ce fut l’une des raisons de partir dans les mers de l’Antarctique. J’ai pu ainsi en voir sur les îles Malouines, l’île Géorgie du Sud et sur le continent Antarctique. Je ne me lassais pas de les voir se dandiner, se chamailler, nager et plonger, … Mon affection se portait principalement sur les royaux et sur les gorfous sauteurs si caractériels.